< Retour à la liste des conférences

Quels chemins vers la conformité WCAG 2.0 ? - L'approche projet avec AcceDe Web

Participation à la table-ronde du 26 mars 2012, 6ième Forum Européen de l’Accessibilité Numérique, Paris.

Préparée et animée par Sébastien Delorme, Atalan.

Ce document embarque le support de présentation. Vous pouvez également télécharger :

Support de présentation embarqué

Vidéo

Transcription

Note : il s'agit de la transcription de mon intervention lors de la table-ronde. La transcription de la totalité de l'intervention est en cours.

Denis Boulet (AccessiWeb) : second type de méthodologie avec Sébastien Delorme, de la société Atalan.

Sébastien Delorme : bonjour à tous. Également en dix minutes, je vais vous parler d'un projet assez récent, ou du moins qui va le devenir (assez récent) puisqu'on prévoit de publier la totalité en juin mais on travaille dessus depuis un an en réalité. C'est le projet AcceDe Web. Le constat de base, et ce n'est pas vraiment étonnant, c'est le même que celui d'Aurélien, qui est qu'aujourd'hui pour implémenter l'accessibilité dans un projet, on se heurte à beaucoup de difficultés et notamment des difficultés d'appropriation des référentiels qui existent aujourd'hui dans le milieu. Aurélien a parlé des difficultés de compréhension pour un développeur par exemple de WCAG. On va avoir les mêmes difficultés dans un projet pour des référentiels un petit peu plus nationaux comme AccessiWeb ou RGAA qui sont assez orientés aujourd'hui vers de l'évaluation. Ce sont des documents qui sont écrits pour permettre d'évaluer, de tester l'accessibilité une fois que le projet va être terminé.

Donc un des constats aujourd'hui, si on a un déploiement qui reste assez, malgré tout, limité dans les entreprises, c'est parce qu'on manque d'outils méthodologiques pour indiquer clairement à une personne qui va intervenir sur un projet web, par exemple un designer, comment à son niveau, à son échelle on implémente l'accessibilité.

C'est suite à ce constat qu'il y a un an plusieurs entreprises se sont réunies, plusieurs entreprises françaises, pour élaborer des groupes de travail et élaborer une méthodologie d'accessibilité orientée projet. Donc là, l'objectif c'est vraiment orienté projet, tous les jours, en étant assez pragmatiques et assez opérationnels. C'est un projet qui réunit les dix entreprises que vous avez à l'écran : Air Liquide, Atos, BNP Paribas, Capgemini, EDF, Generali, SFR, SNCF, Société Générale et SPIE et qui est soutenu par un certain nombre d'acteurs. C'est assez important pour la corrélation avec les interventions de ce matin, qui sont aussi des acteurs de l'éducation, on a des organismes comme Sciences Po ou Télécom ParisTech qui soutiennent le projet, notamment parce que l'un des objectifs phare est la prise en compte de l'accessibilité le plus en amont possible dans les écoles, et quand on va former les ingénieurs justement.

Les objectifs sont assez orientés projet, puisque l'objectif du projet est aujourd'hui de réaliser de la méthodologie qui est simplement compréhensible, pragmatique et orientée projet, pour tous les types de profils qui vont intervenir sur une chaîne de production. Des directives sur la conception, sur les phases de réalisation et éventuellement jusqu'au bout ; l'intervenant auquel on pense le moins souvent, qui est très important sur un projet web, c'est le contributeur éditorial. L'ensemble va former un socle pour la construction d'une base de connaissance autour de l'accessibilité qui sera une grosse source d'information sur le sujet.

Comment ça se présente un peu plus concrètement, donc c'est découpé en quatre phases qui suivent les phases de production d'un projet web avec tout d'abord des phases de conception graphique et ergonomique où là l'idée c'est d'écrire de la documentation sur comment, concrètement, pour un designer qui conçoit une charte graphique, qui conçoit des maquettes graphiques, on implémente l'accessibilité. L'idée c'est de s'orienter et d'avoir un discours qui est propre au métier qu'il utilise. Et puis la même chose sur les autres étapes qui sont un niveau intermédiaire des étapes techniques, qui sont l'intégration HTML, l'intégration CSS. Et en mode projet sur les interfaces riches et JavaScript où là l'objectif et la différence par rapport à un référentiel d'accessibilité, c'est qu'aujourd'hui un développeur qui va par exemple coder un slideshow ou un menu de navigation par onglets, concrètement si on a à lire les référentiels d'accessibilité, il va falloir prendre en compte un certain nombre de critères qui sont éparpillés dans des thématiques différentes. Là, l'objectif c'est de l'aborder de manière fonctionnelle, en se disant, concrètement, si vous avez telle et telle fonction à développer voici l'ensemble des bonnes pratiques qui sont à respecter de manière à l'orienter de façon technique pour que ça soit aussi compréhensible pour un intégrateur.

Ce qui est assez important dans le cadre du projet c'est que l'ensemble de ces ressources sont écrites de manière collaborative avec tous les acteurs qui soutiennent le projet et surtout avec des professionnels de terrain. Ce sont des documents qui sont relus par des graphistes, des contributeurs éditoriaux qui initialement n'avaient aucune notion d'accessibilité pour que l'objectif soit justement la prise en compte, facile, de l'accessibilité par ces personnes-là.

Pour conclure, le projet va aboutir et être publié en juin 2012, en français dans un premier temps, en anglais en septembre ou octobre 2012 sous la forme d'un wiki et de notices qui seront librement utilisables. L'un des objectifs du projet c'est que ça puisse servir à tous et la licence permettra l'utilisation et l'appropriation par n'importe quels autres acteurs. Je vous invite aussi, si vous êtes intéressés, en avril-mai 2012, nous allons lancer un appel à commentaires pour ces différents documents et ces différentes ressources, si vous êtes intéressés il suffit de venir vers moi et je vous inclurai dans la boucle pour l'appel à commentaires.

Je vous remercie pour votre attention.